Instagram.Email.

Trois Pays Arabes S'opposent au Soutien du Maroc face à l'Union Européenne

Actualité
27/6/2021
par 
.
No items found.

Trois parlements arabes se sont opposés à la décision de la Ligue Arabe de soutenir le Royaume du Maroc. Cette dernière ayant rejeté la décision du parlement européen accusant le Maroc d’employer des mineurs dans sa crise politique avec l’Espagne et poussant à le pénaliser.

La décision, ayant obtenu une majorité écrasante lors de la session d’urgence au Caire samedi, a été contestée par l’Algérie, la Syrie et le Liban, et si l’Algérie est toujours opposée aux intérêts marocains et que la Syrie n’a pas de décision, compte tenu de la situation turbulente sur son territoire, la surprise est venue du Liban, qui n’a pas de différences politiques entre eux et Rabat.

Le représentant du Parlement algérien a estimé que le différend était bilatéral entre deux pays et a appelé le Parlement arabe à prendre ses distances par rapport à ce dossier. L’Assemblée nationale algérienne a fait part de « ses remarques conservatrices sur certains paragraphes du projet de résolution concernant un différend maroco-espagnol ». L'etat voisin du Maroc a également appelé à « la nécessité de distancer les institutions de l’action arabe commune de ce qui peut être résolu dans un cadre purement bilatéral et d’œuvrer à la promotion du rôle du parlement arabe dans la défense des questions et des espoirs des peuples arabes ».

La délégation algérienne a ensuite suggéré « la possibilité d’organiser une réunion avec le Parlement européen consacrée à corriger les relations entre les deux institutions parlementaires en discutant de toutes les questions et questions d’intérêt pour les deux parties, y compris les questions litigieuses, dans le but d’établir des mécanismes de coopération et des méthodes de travail plus élevés, plus sages, plus réalistes et bénéfiques pour les peuples des deux régions qui évitent de tomber dans les positions soulevées dans le passé », a rapporté l’APS.

Malgré l’opposition des trois parlements, le Parlement arabe a publié une résolution rejetant les prises de position européennes vis a vis du Maroc affirmant que ses « critiques fragiles et ses accusations sans fondement représentent un chantage et une politisation inacceptable des efforts du Royaume du Maroc pour résoudre le problème de l’immigration illégale ».

Dans une résolution publiée à l’issue d’une session d’urgence au Caire samedi, le Parlement arabe a condamné ce qu’il a décrit comme « l’intervention du Parlement européen et son insistance à s’impliquer dans une crise bilatérale entre le Royaume du Maroc et le Royaume d’Espagne, qui peut être résolue par des moyens diplomatiques et des négociations bilatérales directes entre les deux pays ».

L'article original est apparu sur Al Ayam 24.

No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
Références :