Instagram.Email.

Sayyida Al Hurra, une Reine-Corsaire Marocaine Sans Pareil

Histoire
7/11/2020
par 
.
No items found.

Sayyida Al Hurra, pour nom complet Sayyida Al Hurra bint Ali ibn Rashid al-Alami, est née en 1493 à Chefchaouen ; ville fondée par son père, Ali Ben Moussa Rachid, en 1471. Son prénom ne fait pas l’unanimité donnant tantôt Fatima, tantôt Aïcha, mais imposant pour tous son surnom de Sitt Al-Hurra, signifiant « La Dame Libre ».

À Chefchaouen, cité-État et forteresse, la jeune guerrière reçoit sa formation par les plus grands savants de l’époque. Afin de faire face à l’occupation chrétienne, Sayyida Al Hurra épouse Mohamed Al-Mandari, deuxième gouverneur de Tanger. Subséquemment, l’alliance entre les deux familles se renforce.

Ayant bénéficié d’une vaste expérience des affaires étrangères et judiciaires de la part de son mari, elle lui succède à sa mort en 1529, et gouverne à Tétouan pendant près de 30 ans. Cet événement sera la raison pour laquelle elle sera surnommée “Al Hourra” : la femme libre. C’est à cette période qu’elle s’allie à Arudj Reïs Baba-Oruç, un corsaire ottoman redouté par tous.

Arudj Reïs (en turc : Oruç Reis, en arabe : بابا عرّوج).

Ce duo fera trembler les mers. Sayyida Al Hurra, leader d’une véritable armée usera de son côté d’un parfait stratège pour diriger le trafic naval et les entreprises corsaires dans la partie ouest de la Méditerranée. Barberousse, quant à lui, s’occupera de la partie orientale.

Leur collaboration sera plus que fastueuse car ces deux corsaires mèneront de nombreux voyages en mer, amassant une petite fortune grâce aux rançons qu'ils demandent aux Espagnols et aux Portugais en échange de la libération des prisonniers. Et tous ceux qui voulaient négocier au sujet des prisonniers devaient traiter avec Sayyida Al Hurra. Elle était respectée par les chrétiens espagnols, et quiconque savait qu’elle pouvait se trouver sur des eaux s’abstenait de s’y aventurer.

Elle épousera, en 1541, Ahmed Al-Wattassi, ancien Roi du Maroc. Cette femme était si puissante que lorsque le sultan Wattasside du Maroc lui a proposé une alliance de mariage, elle a pu lui imposer ses conditions d'arrangement. Le sultan Ahmad Al-Wattassi a été persuadé d'organiser un mariage à Tétouan. Ce mariage semblait être purement diplomatique, car les deux ont continué à vivre dans leurs capitales respectives après cela. Cela a fait de Sayyida une reine pirate résidante à Tétouan, et chargée par son époux des relations avec les Portugais.

Sayyida Al Hurra, reine-corsaire marocaine, aura marqué l’histoire du Maroc. Son travail, son prestige et ses réalisations ne peuvent pas être oubliés aux yeux des Marocains.

C’est d’ailleurs avec grande fierté qu’une série dédiée à cette femme glorieuse sera diffusée sur 2M :

No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
Références :