Instagram.Email.

L’Art Gnawa, des Racines au Fleurissement

Culture
7/1/2021
par 
.
No items found.

Les Gnawa sont une confrérie de musiciens d’origine saharienne dont le style repose sur des chants, des danses et des rituels syncrétiques comme moyen d’entrer en transe. Le terme fait également référence au style musical des réminiscences subsahariennes pratiqué par ces confréries ou par les musiciens qui s'en inspirent. C'est aujourd’hui l'un des principaux genres du folklore marocain.

Bilad Al-Soudan, appellation faisant référence à l'Afrique subsaharienne, était un puit de ressources humaines pour toute-puissance participant à la traite négrière, échangeant ainsi du sel, des textiles et des métaux contre des esclaves destinés aux armées, à l’agriculture ou à la construction de villes et forteresses.

Ces esclaves provenant principalement des régions de l’actuel Mali, Burkina Faso et Sénégal traversaient le Sahara à pied. L'union des différentes cultures générées par la diaspora subsaharienne, au fil du temps, a créé une fusion intéressante qui se reflète à travers les différents échantillons culturels, le tout culminant en l’actuelle culture gnawa.

En outre l'étymologie du mot gnawa, retrouve sa racine en chleuh dans le mot « agnaw » qui signifie « le muet » car les esclaves, ancêtres de cette communauté, ne savaient guère parler les dialectes locaux.

No items found.

La musique gnawa se perd dans son histoire, les sources sur son sujet étant faibles, mais il reste évident qu’elle est issue d'anciens rituels animistes d'Afrique de l'Ouest, toujours présent dans ses pratiques aujourd'hui et bien évidemment remaniés afin d’être en conformité avec l'Islam. Durant les cérémonies nocturnes appelées « lila de derdeba » (nuit de la possession), les gnawas entrent, à travers une musique et des danses évoquant marabouts et saints protecteurs, en transe hypnotique. Ces saints ont une supposée panoplie de pouvoirs, allant d'expulsion de démons, guérisons de troubles psychiques à la guérison de diverses blessures (piqûres de scorpion, morsures d'araignées […]).

Ce style musical rayonnera certes sur une grande partie de l’Afrique du Nord mais c’est tout particulièrement dans la ville d'Essaouira, grand port commercial historique et véritable carrefour nord-africain, que naîtra et se cultivera la culture gnawa. L’inspiration y est visiblement interchangeable, ses maisons et murailles s'étant imprégnées des styles musicaux du genre dont elle deviendra la capitale.

No items found.

Les instruments de l’art

Techniquement une basse de 3 cordes, le guembri était originellement fait à partir d'une calebasse large en Afrique subsaharienne. Une fois au Maroc cependant, l’instrument sera fabriqué en bois de figuier ou idéalement en bois de noyer. La fabrication du guembri se fait de deux méthodes, la première se résumant à le creuser dans une masse de bois tandis que l’autre consiste à meuler plusieurs planchettes taillées de telle sorte à ce qu'elles s'emboîtent pour former la caisse de résonnance.

La taille finale de cet instrument varie entre 70 à 100 centimètres pour les modèles les plus volumineux. Les cordes quant à elles sont faites en boyau de chèvre tandis que le cuir de la caisse est souvent issu de cou de chameau, dont la peau épaisse fait raisonner un son s'approchant de la basse.

Accompagnant la symphonie, les q’raqeb sont des castagnettes en fer forgé et ciselé sur les bords. Leur forme est assez intrigante, consistant d’une paire de demi-sphères des deux côtés. Le son de cet instrument, jumelé dans chaque main, représente selon certains les chaînes que les esclaves portaient auparavant.

Finalement, gérant le rythme des soirées gnawa est le tbel, fait en peau de chèvre et joué en le percutant par des bâtons de formes variables.

No items found.

Aujourd’hui, Essaouira accueille tout au long de l'année de nombreux festivals et événements reliés à la musique, la culture et l'héritage gnawa. Ce n’est qu'à travers ces événements que se transmet le breuvage d'émotions évoqué par les mélodies gnawa.

Cet art a su s'exporter au-delà des murailles d'Essaouira, ayant même inspiré des groupes comme Nass El Ghiwane, l’orchestre National de Barbès mais aussi des artistes occidentaux comme l’emblématique Jimi Hendrix, ce dernier ayant été marqué par la magie gnawa après un voyage au Maroc.

Le groupe de musique Innov Gnawa a remporté à son tour, en 2018, une nomination pour les Grammy Awards aux États-Unis. L’année suivante, le Maroc inscrit le gnawa sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

No items found.
No items found.
No items found.
Références :